CONTES DE GUERRE 

Contes de 14-18 de memere Germaine
Conteur seul ou avec accordéon 



Germaine étant une femme, pas ici de combats ni de vie de tranchée ; juste un vécu de la guerre, si loin… si proche, depuis un village en zone de combat, autant dire depuis les coulisses, image théâtrale, ou en négatif, en vision floutée, image photographique. Une jeune femme comme tant d’autres, restée travailler aux champs et nourrir les bêtes, fille ainée d’une fratrie dont le père veuf en charge de famille ne fut pas mobilisable, celle d’une jeune femme qui allait perdre un frère et un mari
L’objectif est d’offrir à tous, public familial, jeunes, adolescents et adultes, une approche, non pas historique, mais sensible, de la Grande Guerre, et au-delà, de toutes les guerres ; la voix d’une femme, une grand-mère qui raconte pour un (pour tous les) enfant(s).



Dernières Nouvelles d’Alsace, édition de Saverne
22 avril 2015, P.B.

“[...]Le conteur Clément Riot s’installe avec un rare bonheur dans un récit où la simplicité du verbe devient beauté, où le mouvement du corps a toute sa place. [...] Si la souffrance est bien présente, elle n’en laisse pas moins sa place à un présent fait de petits bonheurs et de tendresse, cette assurance des humbles parlant en toute liberté. C’est là une très utile démonstration de l’efficacité et de la beauté du verbe simple, une sorte de revanche sur une littérature « d’effets de style ». Jean-Paul Sire, accordéoniste, très sensible à tout cela, est un fidèle compagnon de cette aventure créative [...]
 
Mise en scène
Sobre et dépouillée
Prologue - Conte introductif : « Élève des loups et… » - 5 contes/récits de Mémère Germaine : « La couleur du blé », « Bijou (un petit cheval nommé…) », « Aussi vrai qu’une complainte » , « Le puits » , « À l’Hôtel de la Grange de Champfleury » - Épilogue
Proposé, entre 2014 et 2018, avec accordéon sous le titre “Les contes de 14-18 de Mémère Germaine”, les guerres étant - hélas - universelles et atemporelles, ce spectacle, non daté, est devenu “les contes de guerre de mémère Germaine
Public
tout public, public familial ou si public homogène, scolaire ou autre 
Durée 1h15


︎ dossier de presse

Donné
Créé en octobre 2014 aux «Contes buissonniers » à Argelès-sur-mer, puis repris dans de très nombreux lieux et structures variées, du Roussillon à l’Alsace : CRR Perpignan-Méditerranée (en 2014 et repris en 2018), Salon du livre de Cabestany, Médiathèque de Pézilla-la Rivière,... Temple protestant de Perpignan, Théâtre de la rencontre, La tour de Guet à Voutezac (19130 Corrèze), Festival “Musique en pays de Hanau, Bouxwiller (67330), Palais des rois de Majorque de Perpignan (opération Conte au collège 66), Harlem club (Barcelone, en français),... et en 2018 : Concerts “Écoute Musique” CRR Perpignan-Méditerranée Festival “Visages de la méditerranée” de Plau-del-Vidre...
tourné jusqu’en 2018, du Roussilon à l’Alsace 


Version conteur solo

CONTES DE GUERRE DE MÉMÈRE GERMAINE



Conception & Narration : Clément Riot


Au fil du temps, les guerres étant universelles et de toutes les époques...
Même narration qu’avec l’accordéon
Récits de vie, authentiques, avec des digressions, clins d’œil au monde de l’enfance, citations ou références au conte, à la littérature jeunesse, comptines, complaintes, chansons enfantines...


Contenu

- Un prologue
- Un conte introductif : « Elève des loups… »
- 5 contes de Guerre de Mémère Germaine  :
« La couleur du blé »,
« Bijou  (un petit cheval nommé Bijou)»,
« Aussi vrai qu’une complainte » ,
« Le puits » ,
« A l’Hôtel de la Grange de Champfleury »
- Un épilogue.
On y trouve, tissées discrètement ou citées explicitement, des références narratives 

aux comptines :
- “Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas…”
- “Trois petits chats, Trois petits chats, Trois petits chats, chats, chats…”
- “Chapeaux d’ paille, chapeaux d’ paille,…”,
- “Il court, il court le furet”…

à la chanson populaire, traditionnelle ou moderne :
- Le roi Renaud,
- La Légende de Saint-Nicolas,
- Malbrough s’en va-t-en guerre,  
- Le Petit cheval (Paul Fort)...

à la littérature “populaire”:
- Le Petit Prince (Saint-Exupéry),
- Crin blanc, Alphonse Daudet…

au conte merveilleux ou populaire :
- “Les contes de ma Mère l’Oye” (Le Petit Poucet, La Barbe bleue),
- “L’âne et le puits”, “Les deux lézards…”


Version conteur et accordéon

CONTES DE 14-18 DE MEMERE
GERMAINE



Conception & Narration : Clément Riot
Musicien : Jean-Paul Sire, accordéon, compositions, variations et imrovisations



côté narration : récits de vie, authentiques, avec des digressions, clins d’œil au monde de l’enfance, citations ou références au conte, à la littérature jeunesse, en dialogue, amplifiés, soulignés, accompagnés…
côté musique : compositions personnelles de Jean-Paul Sire, et autant de libres citations, variations et improvisations à partir des comptines, complaintes, chansons enfantines, mélodies, thèmes populaires connus, reconnaissables, et nommés dans le corps du récit.

Contenu
- Un prologue
- Un conte introductif : « Elève des loups… »
- 5 contes de 14/18 de Mémère Germaine (5 comme les 5 années de guerre) :
« La couleur du blé »,
« Bijou  (un petit cheval nommé Bijou)»,
« Aussi vrai qu’une complainte » ,
« Le puits » ,
« A l’Hôtel de la Grange de Champfleury »
- Un épilogue.
On y trouve, tissées discrètement ou citées explicitement, des références narratives ou musicales :

aux comptines :
- “Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas…”
- “Trois petits chats, Trois petits chats, Trois petits chats, chats, chats…”
- “Chapeaux d’ paille, chapeaux d’ paille,…”,
- “Il court, il court le furet”…

à la chanson populaire, traditionnelle ou moderne :
- Le roi Renaud,
- La Légende de Saint-Nicolas,
- Malbrough s’en va-t-en guerre,
- Moi mon colon celle que je préfère, c’est la guerre de 14/18,
- Le Petit cheval (Paul Fort)...

à la littérature “populaire”:
- Le Petit Prince (Saint-Exupéry),
- Crin blanc, Alphonse Daudet…

au conte merveilleux ou populaire :
- “Les contes de ma Mère l’Oye” (Le Petit Poucet, La Barbe bleue),
- “L’âne et le puits”, “Les deux lézards…”


Édition

LES CONTES DE 14-18 DE MÉMÈRE GERMAINE

Livre 2014. 60p. épuisé
Textes
Clément Riot
Illustrations
Laurence Godon-Pirof




Le Courrier de Céret
n°1870, 24 novembre 2014, Francoise Mazet-­Sitger

“[...] sa  grandmère, Germaine a nourri l'enfance de son petit-­fils de multiples  récits qui se sont déposés au fond de sa mémoire. Ils y dormaient jusqu'au jour où Clément est tombé sur  une vieille carte postale écrite par son aïeule à son  grand-­‐père Georges..  Cet équivalent de «la madeleine  de Proust» l'amena à repenser au talent de narratrice de sa grand-­mère,  à ce dépôt qu'elle lui avait  transmis et qui méritait une trace tangible[...]”.

Le Travailleur catalan
n°3572, 31 octobre 2014 par Yvette Lucas

“[...] Le cheminement de l’histoire, les rebondissements du récit sont malicieusement agencés par le conteur, chaudement soutenu par les comptines que susurre l’accordéon de Jean-Paul Sire, présent aussi dans de lumineux intermèdes”.




Clément Riot
66000 - Perpignan - France
clement.riot@yahoo.fr
contact@clement-riot.com
00 33 (0)468 51 78 34

Site géré par Clément RIOT lui même - Hébergement & template par Cargo Collective avec les ajustements de Jeanne Riot - Site www.mondoral.org